LE CHÂTEAU

Une petite propriété familiale née sur une bicyclette...

Depuis 1964, la famille Rocher élabore des vins de garde AOC Montagne Saint-Emilion riches et puissants.

FacteurEn 1964, Abel et Victorine Rocher, achètent une maison girondine avec 30 ares de vignes dans le hameau de Mirande au coeur de l'appellation Montagne Saint-Emilion. Clin d'oeil à leur nom de famille et aux rochers calcaires présents sous la maison et sous la vigne, ils créent le Vieux Château des Rochers. A cette époque on ne consomme que des vieux millésimes d'où le terme "Vieux"...

Facteur de métier, Abel sur sa bicyclette sillonne quotidiennement par tous les temps, les routes et les chemins ruraux de Montagne. Au passage il glane auprès de ses clients vignerons toutes les informations utiles à la culture de la vigne et à l'élaboration du vin. Progressivement, l'homme de lettres et Victorine achètent de nouvelles parcelles souvent en friche qu'ils remettent en état puis plantent en vigne.


En 1995, après avoir travaillé une quinzaine d'années dans l'élevage bovin en Charente Limousine, Jean-Claude Rocher, leur fils, reprend le domaine de 2.5ha. Il réajuste les pratiques culturales en fonction de chaque parcelle (enherbement des vignes, vendanges vertes, effeuillage), perfectionne ses techniques de vinification (tri de la vendange, assemblage) et crée la cuvée Prestige élevée en fût de chêne. Parallèlement il développe la vente directe et adhère à la charte des Vignerons Indépendants.

Aujourd'hui, Hervé Dupeux, gendre de Jean-Claude, l'a rejoint sur l'exploitation familiale après avoir travaillé comme architecte paysagiste.

Le duo restructure l'exploitation et poursuit le travail initié dans un souci de respect de la vigne et de son environnement tout en recherchant la meilleure qualité de raisins pour chacun de leurs millésimes.

Le vignoble familial de 4.9 ha sétend sur des sols argilo-calcaire (2.1 ha) et argilo-siliceux (2.8 ha) caractéristiques de l'AOC Montagne Saint-Emilion avec un encépagement de 80% Merlot et 20% Cabernet franc. La production moyenne est de 25 000 bouteilles par an réparties en 2 cuvées, Traditon (élevage en cuve inox) et Prestige (élevage en fûts de chêne).

Les bienfaits de la nature, le lent travail du temps et le respect des traditions se retrouvent dans la qualité de leurs vins : par la pratique d’une taille rigoureuse, de l’éclaircissage des grappes, de l’effeuillage, des vendanges manuelles de raisins mûrs et sains, du tri, d’une cuvaison douce et suffisamment longue, et enfin d’un élevage de douze à dix-huit mois.

C’est de cette symbiose naturelle entre le terroir, le micro-climat et le cépage, le tout mis en valeur par le savoir-faire que naissent les plus grands millésimes.